Maison du Transport de la Loire
facebook

Les 29 et 30 janvier : séminaire des secrétaires généraux de la FNTR à Bruxelles



Quasiment l'ensemble des départements était rassemblé pour fêter les 20 ans du bureau permanent à Bruxelles sous la thématique : « 20 ans d’action au service du TRM français. Paquet mobilité et détachement » !

Pour rappel :

  • La FNTR est la seule Fédération Française de Transport présente en Europe
  • 80 % de la législation du TRM est communautaire

 

Deux journées riches en informations :

La première axée sur l’actualité bruxelloise et européenne :

Echanges avec Raphaël Crinier, attaché Transport à l'Ambassade de France auprès de l'Union européenne ou RP française (Représentation Permanente de la France), sur les forces en présence au Conseil des Ministres européens ainsi que sur les positions des Etats membres.

Puis rencontre avec Elisabeth Morin Chartier et Georges Bach, députés au Parlement Européen pour parler des problèmes liés au détachement et au cabotage en Europe.

Ont également été évoquées les questions du chronotachygraphe nouvelle génération et de l’encadrement des -3T500.

Notre déléguée FNTR à Bruxelles, Isabelle Maitre, avait convié à ces échanges ses homologues belge, suédois, finois, italien, autrichien, dont les positions sur les sujets traités sont identiques à celle de la FNTR.

Nous avons une fois encore constaté que la grande problématique européenne est la quasi impossibilité de consensus au plan social tant les écarts sont grands entre pays de l’Europe de l’Ouest et ceux de l’Est.

Mais également constaté la détermination sans faille de parlementaires à faire aboutir ces dossiers au mieux des intérêts des pays qu’ils représentent.

La 2nde journée était consacrée aux dossiers professionnels : opération TREMPLIN, Objectif CO2, GNV, TICPE, Action Prévention Santé, Mission VUL, RGPD ….

Avec une conclusion sans appel de Florence Berthelot, déléguée général FNTR, sur la nécessaire mobilisation du réseau FNTR : professionnels comme permanents pour occuper le terrain, renforcer nos positions pour peser de tout notre poids économique et social dans le contexte politique que nous connaissons.

Conclusion faisant parfaitement écho au plan d’actions 2018 de la Maison du Transport présenté lors de la soirée des Vœux, quelques jours plus tôt.